Cheminer ensemble vers Pâques

Cheminer ensemble vers Pâques

Samedi 28 février

Samedi 28 février

 

La femme lui dit : « Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif, et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. » Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. » La femme répliqua : « Je n’ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari : des maris, tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ; là, tu dis vrai. » La femme lui dit : « Seigneur, je vois que tu es un prophète !... » (Jn 4.15-19)

 

La Samaritaine n’était pas désireuse d’une rencontre avec Jésus mais elle était intriguée par la pensée qu’il allait rendre sa vie plus facile. Pour l’amener plus loin, Jésus révèle sa connaissance de ses blessures, ses déceptions, ses échecs, sa honte… sans l’humilier, sans la juger. Elle a eu l’audace de le laisser dévoiler son côté ombre et de se laisser aimer par Jésus.

 

Faire face à des parties sombres de nous-mêmes est une expérience que nous n’aimons guère. Nous préférons que les autres voient la bonne image que nous avons construite de nous-mêmes. Pourquoi avons-nous autant de mal à laisser Dieu déverrouiller les parties sombres de notre jardin intérieur… même quand nous sommes intellectuellement convaincus de son amour et de sa grâce ?

 

Textes du jour pour aller plus loin :

Psaume 139.1-18, 23, 24 ; Deutéronome 11.18-28 ; Hébreux 5.1-10 ; Jean 4.1-26

 



28/02/2015
1 Poster un commentaire