Cheminer ensemble vers P‚ques

Cheminer ensemble vers P‚ques

Mercredi 4 mars

Mercredi 4 mars

 

Toi, qui que tu sois, qui juges les autres, tu es donc inexcusable. Car, lorsque tu juges les autres et que tu agis comme eux, tu te condamnes toi-même. (Romains 2.1)

 

Nous avons tendance à critiquer, juger l’autre… ses mauvais choix, sa manière de faire ou de vivre, son manque de discernement, sa lenteur ou sa frénésie d’activité, sa culture…

 

Porter un jugement envers l’autre nous éloigne non seulement de cette personne mais également d’une connaissance de nous-mêmes. En focalisant sur la paille dans l’œil de l’autre, nous occultons ou minimisons les mêmes défauts qui se trouvent en nous (la « poutre »). Notre jugement envers l’autre révèle davantage sur nous-mêmes que sur lui.

 

Qu’est-ce que votre jugement de l’autre vous révèle sur vous-mêmes ?

 

De quelle façon Jésus n’a pas eu une attitude de jugement envers le paralytique en Jean 5.1-8 ?

 

Comment la phrase suivante peut-elle nous aider à tempérer notre tendance à juger ? « Il est très difficile d’être humain. » (It is really hard to be a human being).

 

Textes du jour pour aller plus loin : Psaume 75.1-8 ; Jérémie 3.6-18 ; Romains 1.28-2.11 ; Jean 5.1-18

 

 



04/03/2015
1 Poster un commentaire