Cheminer ensemble vers P‚ques

Cheminer ensemble vers P‚ques

Introduction

Nous nous approchons de carême, cette période de 40 jours qui va du mercredi des cendres (18 février) jusqu’à Pâques. Souvent, en tant que Protestant, nous ne savons pas quoi faire avec Carême. Nous aimons bien le temps de l’Avent… la couronne de l’Avent, les bougies. Nous comprenons qu’il s’agit d’un temps d’attente vers Noël qui nous rappelle la présence de Dieu avec nous.

 

Le temps de Carême est plus difficile à comprendre. Il a une connotation de morosité spirituelle, d’auto-flagellation, de renoncement à soi-même.

 

A vrai dire le temps de Carême est une révélation de la présence de Dieu pour nous. Un rappel que Dieu désire et a, en lui-même, la puissance de faire jaillir la vie de la mort, de tout ce qui est mortifère. 

 

Carême n’est pas une liste moralisante de choses à ne pas faire. Il nous invite à prendre du temps pour discerner ce qui, en nous, a besoin d’être transformé en nouveauté de vie. Regarder nos peurs, faire face à nos déceptions, nos colères, notre égoïsme, nos blessures non-guéries, notre compulsion à tout contrôler. Au fond, regarder ce qui nous empêche de nous aimer nous-mêmes, d’aimer notre prochain et d’aimer Dieu.

 

Carême est un cheminement vers la liberté, vers la transformation, vers la vie. Il nous aide à mieux saisir la vie du Christ à travers sa mort et sa résurrection. Il nous aide à cheminer vers Pâques.

 

C’est parce que nous prenons conscience de ce qui a besoin d’être restauré en nous que nous aspirons à la résurrection. Nous apprécierons davantage la vie du printemps après avoir expérimenté la mort de l’hiver.

 

Alors, pour ceux qui le souhaitent, nous vous lançons un défi pour ce temps de Carême : prendre un moment de silence (5 minutes ou plus) pour être présents, ouverts à vous-mêmes et à Dieu. Ce temps peut être un moment d’écoute de la Parole de Dieu, un moment de prière, un moment de réflexion ou tout simplement un moment de silence où vous vous tournez vers Dieu, sans paroles, conscients que Dieu est en vous. En parlant de la présence de Dieu en nous, Thérèse d’Avila a dit : « Il m’est très profitable de me rappeler que j’ai de la compagnie en mon for intérieur ».

 

Pour vous aider à le faire et, afin de vivre quelque chose ensemble en tant que communauté, nous vous proposons de poster chaque jour sur ce blog (ou de vous l'envoyer par mail) un petit texte biblique ou un poème ou une image ou un morceau de musique, accompagnés par une question de réflexion. Nous mettrons les références de tous les textes bibliques du jour pour ceux qui souhaitent lire davantage. Vous pouvez ensuite, si vous le voulez, laisser une réflexion, un mot, une réaction sur ce blog afin de vivre ce temps en communauté.

 



03/02/2015
0 Poster un commentaire